KPI maintenance industrielle : les indicateurs clés à suivre (GMAO)

KPI maintenance industrielleLes KPI de maintenance industrielle (Key Performance Indicator, ou indicateurs clés de performance) permettent de surveiller, comparer et améliorer les interventions de maintenance des équipements. Grâce à l’intégration d’un puissant outil d'analyse, le suivi de ces indicateurs est possible dans la solution d'AQ Manager GMAO. Voyons ensemble les différents types d’indicateurs recherché en maintenance avant de nous pencher sur le fonctionnement de la gestion des KPI de maintenance industrielle.

Quels sont les différents types d’indicateurs ?

Afin d’accompagner les responsables de maintenance dans le suivi de leurs KPI’s, la solution AQ Manager GMAO met à leur disposition de nombreux outils de statistique dont les 7 principaux KPI’s suivant : 


1) Évaluation de l'efficacité des opérations de maintenance mises en place

Cette évaluation se fait en calculant les indicateurs MTBF et MTTR.

 

Le MTBF (Main Time Between Failure) permet de déterminer si le temps entre deux pannes d’équipement s’accroît, un tel indicateur étant synonyme de réussite dans la fiabilisation de cet équipement.

 

Le MTTR (Main Time To Repair) permet de déterminer le temps d'immobilisation des équipements en cas de panne. Plus le MTTR est court, plus la maintenance est performante.


2) Ciblage des équipements les plus problématiques

L’indicateur TRS (taux de rendement synthétique d’un équipement) est également l'un des principaux KPI maintenance industrielle sollicités par les responsables maintenance. Le TRS est un KPI indiquant le nombre de pannes rencontrées par équipement ainsi que le temps passé en maintenance par équipement.

 

Il permet de mettre en place l'amélioration de l’équipement et la maintenance préventive. Celle-ci se déroule lorsque l’équipement n’est pas utilisé en production : ne pas attendre la casse pour intervenir afin de ne pas impacter la production par un arrêt intempestif. En effet, ne pas maîtriser les temps d’arrêt de la production est fortement préjudiciable.

 

3) Coût de maintenance annuel par équipement

Ce KPI inclut aussi bien les coûts :

  • des pièces détachées consommées, 
  • liés à la main-d’œuvre (interne et sous-traitante), 
  • indirects (arrêt de production…).

Cet indicateur permet de :

  • calculer rapidement le ROI potentiel d’un nouvel équipement rapporté au coût actuel de l’équipement de production,
  • valider/invalider des choix de renouvellement ou de nouvel investissement dans l’équipement.


4) Arbre de diagnostic de pannes et études AMDEC

Ces indicateurs permettent de retrouver des problèmes récurrents sur les équipements.

L’arbre de diagnostic permet à l’équipe de maintenance, lors d’un dépannage sur un équipement, d’identifier les causes possibles de la panne et les remèdes potentiels pour le réparer

 

A chaque dépannage, le rapport d’intervention décrit la panne rencontrée, la cause détectée et le remède appliqué. L’historisation des rapports construit une arborescence recensant l’ensemble des problèmes rencontrés, leurs causes possibles et les remèdes éventuellement applicables. L’arbre de diagnostic constitue donc une aide au diagnostic facilement exploitable par n’importe quel technicien de l’entreprise. 

 

Les études AMDEC (Analyse des modes de défaillance de leurs effets et de leur taux de criticité) permettent, quant à elles, de calculer un taux de criticité pour chaque association problème/cause/remède possible basée sur l’historique des équipements. Ce calcul considère divers paramètres tels que le temps d’arrêt de l’équipement, la récurrence du problème, la détectabilité de la panne. Cet indicateur permet à l’équipe de maintenance de se focaliser sur les problèmes les plus critiques

 

5) Suivi des temps d'arrêt et de non production

Cet indicateur permet de suivre les temps d'arrêt d’un équipement et ses temps de non production. Pour chaque dépannage, les temps d’intervention, temps d’arrêt et le temps pendant lequel l’équipement a pénalisé la production sont analysables.


6) Suivi de Gestion des stocks

Cet indicateur fournit au responsable de maintenance une aide pour gérer les stocks de pièces détachées. Il permet de suivre le taux de rotation des pièces détachées et d’éviter un éventuel blocage d’équipement en anticipant une augmentation du stockage de certaines pièces.

L’historique des interventions permet de :

  • cibler les pièces à stocker en se basant sur les délais de livraison des fournisseurs et la fréquence d’utilisation des pièces détachées,
  • définir des seuils minimums et des seuils de réapprovisionnement pour s’assurer un stock suffisant de pièces.

Ce KPI permet aussi : 

  • d’identifier les stocks dormants,
  • de valoriser le stock à n’importe quelle date. Le responsable maintenance peut ainsi connaître les valeurs exactes du stock à différentes dates pour éviter des fluctuations trop importantes du stock, en positif comme en négatif. 


7) Taux de réalisation du préventif

Pour répondre aux exigences des normes ISO ou autres, l’entreprise doit :

  • mettre en place un plan de maintenance préventive sur le parc d’équipements, 
  • tracer l’ensemble des interventions réalisées,
  • être en mesure de prouver la réalisation des interventions sur le parc. 

L’entretien régulier des équipements assure la constance de la qualité de fabrication des produits et donc la fiabilisation de la production.

Par ailleurs, le taux de réalisation du préventif permet à un responsable de maintenance de justifier ses besoins de ressources à sa direction. Par exemple, si un déficit de ressources pour réaliser le plan de maintenance préventive est observé, la justification de l’embauche de ressources complémentaires et le ciblage des qualifications manquantes sont facilités.  


La gestion des KPI de maintenance industrielle dans AQ Manager GMAO

Tous ces indicateurs sont :

  • intégrés dans les modules statistiques standards de l’application AQ Manager,
  • pré-paramétrés pour une utilisation rapide et facile,
  • disponibles sous forme graphique et sous forme de tableaux croisés dynamiques,
  • personnalisables simplement par tous les utilisateurs autorisés,
  • exportables depuis l’application sur des outils utilisés par tous, tels que Excel, PDF, etc.

On les retrouve également dans l'outil AQ Manager Dashboard.

 

AQ Manager intègre la maintenance 4.0 "prédictive"

L’application AQ Manager GMAO évolue et propose régulièrement de nouvelles fonctionnalités. Elle intégrera bientôt la possibilité de faire de la maintenance prédictive (ou 4.0).

Grâce à l’utilisation de capteurs installés sur les équipements et connectés automatiquement avec l’app AQ Manager, des outils statistiques vont pouvoir suivre les dérives de certains paramètres et ainsi déclencher des alarmes en vue créer un ordre de travail. L’objectif est d’automatiser les demandes d’interventions à l’équipe de maintenance dès qu’une défaillance est susceptible d’arriver sur l’équipement (qu'il s'agisse d'une panne ou de casse).

 

La solution AQ Manager GMAO permet donc de suivre de nombreux indicateurs KPI de maintenance industrielle grâce à son puissant outil d'analyse intégré. Le responsable de maintenance peut ensuite en tirer parti pour piloter de façon proactive son activité de maintenance au sein de l'entreprise.

Essai gratuit GMAO

Articles récents

Nous serions ravis d’échanger avec vous sur vos besoins et vos projets futurs

DISCUTONS DE VOTRE PROJET