Laboratoire 4.0 : vers une automatisation de votre laboratoire ?

    Laboratory_4.0

     La transformation digitale touche également le monde des laboratoires. Elle pourrait rapidement apporter des changements majeurs dans la façon d'appréhender, de classer et d'analyser les résultats.

     

    La digitalisation en plein boom

    Face à la complexité croissante des process et à l'augmentation substantielle des données traitées, l'efficacité et la rapidité sont plus que jamais nécessaires au sein des laboratoires. C'est d'ailleurs à cette problématique essentielle que tente de répondre la digitalisation via certains progiciels spécialisés, capables d'automatiser certaines tâches récurrentes et d'optimiser les méthodes de traitement d'analyses. Son objectif ? S'adapter plus finement aux besoins de chaque laboratoire.


    Un pont entre les sciences et les technologies de l'automatisation

    Dans le laboratoire 4.0, les analystes, les instruments de mesure et l'équipement informatique travaillent main dans la main. C'est aux progiciels que revient la tâche ardue de contrôler et de réguler ce réseau complexe de données. L'automatisation du laboratoire passe bien entendu nécessairement par des interfaces spécifiques, tant au niveau du hardware, du software que des systèmes électroniques.


    L'automatisation des laboratoires comme moteur d'innovation

    Le point de départ de l'automatisation du laboratoire ? Un système informatique innovant et fonctionnel, seule solution possible pour jouir d'un contrôle absolu sur les différents process de travail. Dans le laboratoire 4.0, l'ampleur des données sera gigantesque. Il est donc essentiel que les progiciels soient capables de stocker, de hiérarchiser et de sécuriser l'information de la façon la plus pertinente qui soit. À l'avenir, les analystes seront volontiers libérés de la saisie manuelle de données, une procédure trop longue, peu rentable et particulièrement soumise aux risques. L'automatisation leur permettra au contraire de se consacrer davantage à leur travail de recherche, à l'élaboration de nouvelles expériences et à l'analyse de résultats. La recherche tirera nécessairement parti de cette évolution.


    L’avenir des laboratoires

    Le Big Data, le Cloud Computing, et “l’Internet of Things" joueront un rôle actif dans le laboratoire 4.0. Cela commence d'ailleurs déjà à être le cas, les nouvelles technologies étant déjà adoptées par environ un quart des grandes compagnies internationales. Les bénéfices pour les laboratoires ne tarderont pas à se faire sentir. D'un point de vue budgétaire, l'automatisation du laboratoire offrira l'opportunité d'augmenter la charge de travail sans avoir à engager de nouveaux analystes. Elle constitue donc une solution pérenne pour chaque entreprise soucieuse de sa rentabilité financière. Elle permettra également de mieux diffuser l'information entre les différents sites. Cette interopérabilité est un gage majeur d'efficacité.


    Le laboratoire 4.0 œuvrera également en faveur de l'Humain. L'automatisation déchargera en effet les analystes de certaines tâches rébarbatives et fastidieuses et leur permettra de se concentrer uniquement sur leur cœur de compétence. Des perspectives alléchantes, en somme.

     

    LIMS Général

    Vous souhaitez en savoir plus sur notre LIMS ?